L'enfant qui pleure souvent

Partager :

L'enfant qui pleure souvent

Même s’il sait parler, il est normal qu’un enfant, tout comme un adulte, pleure dans certaines situations. Parfois, l’émotion est tout simplement trop intense pour être contenue. Dans ce cas, la réaction se déclenche presque automatiquement.

Certains enfants ont cependant tendance à pleurer au quotidien pour s’exprimer. Un enfant pleure souvent lorsqu’il sanglote, verse des larmes, etc. Ce comportement pose un problème s’il est exagéré et sert à attirer l’attention des adultes, et non pas lorsqu’il est provoqué par de la douleur, de la colère et/ou de la frustration, etc.

Les enfants mettent de nombreuses années à comprendre qu’ils ne peuvent pas tout avoir au moment où ils le veulent. N’oubliez pas qu’ils maîtrisent beaucoup moins leurs émotions que les adultes, notamment quand ils se sentent frustrés, tristes ou délaissés. Vous devez alors l’aider à communiquer d’une autre façon.

Les tout-petits

Ils pleurnichent souvent parce qu’ils n’arrivent pas à trouver les mots pour dire ce qui les tracasse vraiment ou ce qu’ils veulent. Ils pleurnichent aussi parfois parce qu’ils se sentent frustrés ou qu’ils ne sont pas capables de faire ce qu’ils essaient de faire.

Les enfants de 3 ans ou 4 ans

Ils semblent être les plus geignards, sans doute parce que, dans le passé, leurs lamentations leur ont permis d’obtenir ce qu’ils désiraient. De plus, ils sont encore à une étape où ils apprennent à exprimer verbalement ce qu’ils pensent.

Les enfants de 5 ans ou 6 ans

Ils ne pleurnichent pas tout à fait de la même manière, parce qu’ils arrivent probablement mieux à exprimer leurs désirs ou leurs émotions. Par contre, ils remettent perpétuellement en cause les décisions de leurs parents. Ils continueront très probablement à geindre s’ils ont découvert que cela leur permet d’obtenir ce qu’ils veulent.

Éviter de punir

Même si les pleurs de votre enfant peuvent être énervants, ne le punissez pas, car il pourrait croire que vous rejetez ce qu’il vit. Accueillez plutôt chaleureusement ses émotions, tout en l’encourageant à dire ce qu’il ressent.

Les messages derrière les pleurs

  • J’ai peur;

  • Je veux faire ça et le faire tout de suite et tout seul;

  • Je suis fatigué;

  • Je veux ça;

  • Occupe- toi de moi;

  • J’ai mal aux dents.

Les attitudes et les comportements 

  • L’enfant veut une chose qui se trouve en la possession d’un pair;

  • L’enfant se fait prendre quelque chose par un pair;

  • Un ou plusieurs enfants le tienne à l’écart de leurs jeux;

  • L’enfant a une dispute avec un pair;

  • L’éducatrice met l’enfant en attente d’une réponse à une question qu’il a posé;

  • L’enfant se fait refuser quelque chose;

  • L’enfant se fait demander d’attendre;

  • L’enfant n’arrive pas à réaliser certaines choses de lui-même;

  • Le parent de l’enfant vient de quitter;

  • L’enfant se plaint d’avoir mal ou de souffrir.

Analyse des solutions :

  1. Se renseigner sur l'âge de l’enfant et consulter la grille de développement, à la section dimension affective.

  2. Observer le comportement pendant quelques jours consécutifs à l’aide d’une grille d’observation ou de fréquence.

  3. Questionnez-vous sur les causes possibles? (fatigue, peine, inconfort, etc.)

 

BOURCIER Sylvie (avril 2014), Les pleurs, Naître et grandir: site web et magazine, 1 à 3 ans, Comportement et discipline, www.naitreetgrandir.com.
BOURQUE Solène (mai 2015), L’enfant pleurnicheur, Naître et grandir: site web et magazine, 1 à 3 ans, Comportement et discipline, www.naitreetgrandir.com.

Avertissement.

Le contenu diffusé sur ce site Web ne sert qu’à des fins d’information et ne remplace pas l’opinion d’un professionnel de la santé ou du développement des enfants.