S'accorder un répit, comme proche aidant, c'est possible!

Partager :

S'accorder un répit, comme proche aidant, c'est possible!

S’accorder un répit, c’est se donner le droit de vivre le moment présent, briser la routine et se permettre une pause bien méritée pour prendre soin de soi

En plus de vous donner l’opportunité de combler des besoins qui sont, pour vous, fondamentaux, le répit demeure un excellent moyen pour prévenir l’épuisement. Les services de répit ont pour objectif de libérer temporairement le proche aidant du rôle d’accompagnant qu’il tient.

Différentes possibilités peuvent vous être offertes : répit à domicile, hébergement temporaire, centre de jour, camp de vacances, etc. Chacun des types de répit demande une préparation et une adaptation pour vous et votre proche.

Répit à domicile

Communément appelé répit gardiennage ou présence-surveillance, le répit à domicile « consiste à remplacer le proche aidant à son domicile, auprès de la personne en perte d’autonomie, pour lui permettre de prendre quelques heures pour refaire le plein d’énergie, se reposer et s’acquitter de ses obligations personnelles ou professionnelles.

Le répit à domicile est offert par des personnes qualifiées et formées possédant les connaissances, les compétences, et les habiletés nécessaires pour répondre adéquatement aux besoins spécifiques de votre proche.

Hébergement hors domicile / Hébergement temporaire

Pour une clientèle enfant, jeune adulte ou adulte ayant une limitation physique et/ou intellectuelle, un trouble du spectre de l’autisme (TSA) ou un polyhandicap. Ce type de répit est proposé dans un milieu résidentiel adapté (ex. organismes communautaires), offrant des services d’aide et d’assistance, des services de soins de santé ainsi que des activités de stimulation tout en favorisant le bien-être et le plaisir des personnes qu’ils accueillent.

Pour une clientèle adulte et aînée qui, en raison d’une perte d’autonomie (ex. limitation physique ou cognitive, maladie évolutive), ne peut demeurer seule à domicile. Ce type de répit est proposé dans un milieu de vie substitut (ex. résidences, CHSLD, etc.) offrant des services d’aide et d’assistance, des services de soins de santé ainsi que des activités de stimulation.

Centre d’activités / Centre de jour

Le centre d’activités est un programme en DI/TSA offert par le réseau de la santé et des services sociaux, visant à favoriser le développement et le maintien des compétences et des aptitudes afin de favoriser l’intégration au sein de la communauté. Ce service est offert aux personnes âgées de 21 ans et plus qui ne peuvent intégrer un plateau de travail.

Le centre de jour est un programme offert par le réseau de la santé et des services sociaux, visant à maintenir l’autonomie des personnes aînées présentant une perte d’autonomie ou souffrant d’une maladie invalidante.

Ce sont des activités de groupe ayant pour objectifs de favoriser la socialisation avec les pairs, le maintien des acquis et le répit aux proches aidants.

Plateau de travail

Les plateaux de travail sont des milieux intégrés dans des entreprises, commerces ou organismes communautaires qui doivent fournir à la personne, dont le projet de vie prévoit l’accès à des activités de travail, des occasions de travailler et de côtoyer des travailleurs réguliers tout en réalisant des tâches valorisantes et utiles à la communauté.

* Centre en réadaptation en déficience intellectuelle du Québec

Camp de jour estival

Pendant la période des vacances, un camp de jour estival accueille des enfants ayant des besoins particuliers.

La Ville de Victoriaville rend possible l’intégration d’enfants ayant des besoins particuliers aux activités du camp de jour estival.

Répit-activités

Par la tenue d’activités récréatives et sociales pour leurs membres vivant en situation de handicap, certains organismes permettent aux proches aidants la possibilité de s’offrir un moment de répit.

Répit accessoire

Le répit accessoire est un service crée par L’APPUI, où le répit n’est pas une fin en soi, mais qui permet au proche aidant de se libérer de son rôle auprès de l’aîné en toute quiétude pour lui donner accès à d’autres services (information, formation, soutien psycho-social), pendant qu’une personne formée et qualifiée offre une présence surveillance à domicile pour la personne aidée.

Des services complémentaires

Les centres d’action bénévole et les entreprises d’économie sociale d’aide domestique vous proposent une gamme de services afin de vous permettre de souffler un peu.

• Pour la préparation de repas complets, équilibrés et variés

• Pour l’entretien ménager, l’entretien des vêtements, les courses

• Pour les soins d’hygiène et une aide aux soins de confort

• Pour savoir votre proche en sécurité lors de ses rendez-vous médicaux

• Pour briser la solitude de votre proche tout en vous permettant d’espacer vos visites

Les réticences à utiliser le répit

Les réticences à demander de l’aide sont nombreuses

● Je crains d’être perçu comme un mauvais parent

● Les gens devraient savoir que j’ai besoin d’aide, ce n’est pas à moi de demander

● J’ai l’habitude de me débrouiller seul(e), je n’ai pas besoin d’aide

● Tout le monde est tellement occupé par son travail, sa famille, je ne veux pas déranger

● Cela me gêne d’avoir à parler de ce que je vis comme proche aidant

● Je crains d’avoir l’air de me plaindre et donner l’impression de ne plus être capable de m’occuper de mon proche

● Mon entourage ne favorise pas l’aide extérieure

● Je crains qu’une demande de placement soit effectuée

● Je suis encore capable de continuer seul(e), ce n’est pas si pire que cela

● Il m’apparaît difficile de faire les choses autrement

● Je crains la réaction de mon proche si quelqu’un d’autre s’en occupe

● Au fond, ce n’est pas si exigeant, certains en font sûrement plus que moi, sans aide

● Je crains de ne pas être en mesure de payer pour des services professionnels

● Demander de l’aide, c’est tellement compliqué et je manque de temps pour le faire

Quelques conseils

  • Bien planifier le répit

  • Établir un réseau d'aide

Répit-activités

Par la tenue d’activités récréatives et sociales pour leurs membres vivant en situation de handicap, certains organismes permettent aux proches aidants la possibilité de s’offrir un moment de répit.

 

Répit accessoire

Le répit accessoire est un service crée par L’APPUI, où le répit n’est pas une fin en soi, mais qui permet au proche aidant de se libérer de son rôle auprès de l’aîné en toute quiétude pour lui donner accès à d’autres services (information, formation, soutien psycho-social), pendant qu’une personne formée et qualifiée offre une présence surveillance à domicile pour la personne aidée.

Avertissement.

Le contenu diffusé sur ce site Web ne sert qu’à des fins d’information et ne remplace pas l’opinion d’un professionnel de la santé ou du développement des enfants.