ose ton truc
Être un parent d'ado initié à la consommation

Partager :

Être un parent d'ado initié à la consommation

Un jour, notre opinion compte et le lendemain, ils la critiquent, s’y opposent, s’en détachent. Cette recherche identitaire propre à la période de l’adolescence bouscule les parents qui y sont confrontés.

Le besoin d'affection ?

Les parents en arrivent à croire que le désir de distance exprimé par leur enfant s'allie à une diminution du besoin d'affection. Or, ce n'est pas le cas du tout. Les besoins affectifs de l'adolescent sont tout aussi importants que ceux du jeune enfant et parfois même plus importants puisqu'ils sont en pleine définition de leur identité. La continuité de ces marques d'affection confirme que ce qu'ils deviennent n'a pas d'incidence sur la présence de cet amour. « Je suis aimé malgré tout ».

Cependant, les voies empruntées par certains ados ne sont pas toujours celles qu'auraient choisies les parents. Cela heurte, ébranle parfois la relation, ce lien d'attachement. Cela peut être difficile, entre autres, pour un parent qui apprend que son enfant consomme. La déception, les questions, les tensions et les conflits engendrés par les nouvelles habitudes provoquent, quelques fois, une diminution de l'expression de cette affectivité.

Cette réaction peut être tout à fait normale, mais, ne doit absolument pas prendre toute la place. Ce lien d'attachement se doit d'être nourri. L'adolescent en retiendra qu'il n'est pas qu'un consommateur pour ses parents et l'encouragera à adopter les autres facettes de sa personnalité, surtout si on lui rappelle qu'elles existent.

Tenez bon!

Chacun de ces gestes posés, contribuera à ajouter des pièces à l'armure, à la rendre plus solide. On appelle cela des facteurs de protection (pièces de l'armure). Plus il ajoute des pièces à cette dernière, plus l'adolescent est protégé face à la souffrance et cela réduit les probabilités que se développent ou s'aggravent les problèmes de consommation.

Enfin, tenez bon et sachez que chaque grain semé fini par fleurir. 

 

Outils à télécharger


Par Audrey-Ann Lecours, intervenante psychosociale et responsable du volet famille chez Action Toxicomanie.
Action Toxicomanie
59 rue Monfette local 251
819 758- 6574
http://www.actiontox.com
www.facebook.com/actiontox

Avertissement.

Le contenu diffusé sur ce site Web ne sert qu’à des fins d’information et ne remplace pas l’opinion d’un professionnel de la santé ou du développement des enfants.

2021-01-05bannieregestimark-v2
banniere-robo
kevin-filteau-desktop
banniereautobusrobo-v2
kevin-filteau-mobile
2020-12-16gestibanniere