ose ton truc
La complicité parentale, un pas vers une charge mentale équitable

Partager :

La complicité parentale, un pas vers une charge mentale équitable

Depuis quelques années nous voyons apparaître plusieurs concepts en lien avec la famille. Et nous, en tant que Maison des Familles, avons à cœur d’accompagner les parents dans les diverses étapes de la vie familiale. Toutefois, nous parlons très peu de la complicité parentale nécessaire à la mise en place d’une saine coparentalité.

À la naissance d’un premier né, il y a la naissance des parents. Toutefois, la préparation de ces parents à cette étape charnière est majoritairement en lien avec l’accouchement physique et mécanique de ce nouveau bébé. Qu’en est-il de la naissance du parent? Souvent nous apprenons notre rôle sur le tas. L’adaptation nécessaire à l’arrivée d’un nouveau-né est très grande. Beaucoup de parents expérimentent des sentiments d’inquiétude, d’impuissance, de dépassement qui teintent négativement leur expérience. Nous mettons l’emphase sur ce que nous n’arrivons pas à faire au lieu de mettre en lumière ce que nous avons réussi. Cette baisse d’estime personnelle nous amène à être critiques face aux réussites de notre partenaire de vie. Tranquillement, la roue des reproches se met en branle et les partenaires s’éloignent sans s’en rendre compte. La personne dans le couple qui se sent en charge du poupon commence à prendre les responsabilités des différentes tâches liées à son rôle de parent. Cette personne devient LA référence compétente. Cela peut sembler valorisant, mais c’est épuisant!

Et si on faisait autrement? Lors de l’arrivée d’un nouveau-né, il y a deux parents compétents qui naissent en même temps. Ils ont certes des compétences différentes mais complémentaires. Un des beaux cadeaux à offrir à ces nouveaux parents c’est la chance d’apprendre à se connaître afin de pouvoir s’appuyer dans les diverses décisions qui devront être prises aux cours des prochaines années. Être capable de reconnaître nos valeurs personnelles, de couple et familiales est une magnifique base pour établir le cadre familial. De plus, être à même de développer sa capacité à prendre en charge ses besoins en tant qu’adulte, aide à mieux reconnaitre ses propres limites, les besoins de ses enfants et la façon d’y répondre.

Si les familles investissent dans la complicité parentale, ils pourront mieux se comprendre, se répartir les tâches et s’épauler dans leurs interventions, car ils auront tissé un lien de confiance fort l’un envers l’autre. Ainsi quand un des deux parents se sentira dépassé, il saura qu’il peut en parler et être écouté sans se sentir jugé. La coparentalité consiste à se répartir l’ensemble des tâches de notre rôle parental en tenant compte des capacités, intérêts et compétences des deux parents.

Si tu veux en apprendre davantage sur le sujet, renseigne-toi sur les ateliers Team Parents et ceux d’éducation bienveillante offerts à la Maison des Familles.

Au plaisir de vous rencontrer,

Josée Vermette
Animatrice Volet Famille
Maison des Familles
Tél: 819-758-4041

Avertissement.

Le contenu diffusé sur ce site Web ne sert qu’à des fins d’information et ne remplace pas l’opinion d’un professionnel de la santé ou du développement des enfants.

2021-01-05bannieregestimark-v2
banniere-robo
kevin-filteau-desktop
2020-12-16gestibanniere
banniereautobusrobo-v2
kevin-filteau-mobile