ose ton truc
La première étape est de se reconnaître comme proche aidant

Partager :

La première étape est de se reconnaître comme proche aidant

Un proche aidant, c’est quelqu’un qui, par son dévouement, vient en aide à un enfant, un(e) conjoint(e), un parent, un membre de sa famille, un(e) voisin(e), un(e) ami(e), parce que cette personne est en quête ou en perte d’autonomie due, entre autres, à une maladie, à un handicap physique ou intellectuel ou encore au vieillissement.

Être proche aidant

  • C’est être parent d’un enfant ayant des besoins particuliers

  • C’est partager sa vie avec un conjoint atteint d’une maladie ou d’un handicap nécessitant qu’on lui vienne en aide.

  • C’est héberger ou habiter avec un parent ou un membre de sa famille qui ne pourrait vivre seul.

  • C’est veiller au bien-être d’un proche, qui vit en milieu d’hébergement, en lui rendant visite.

  • C’est veiller au bien-être et à la sécurité d’un voisin habitant seul.

  • C’est offrir un soutien significatif, continu ou occasionnel.

  • C’est adapter son quotidien pour assurer le bien-être de son proche.

  • C’est se couper de son réseau social et se priver de sorties.

  • C’est devoir concilier ses obligations familiales et professionnelles à son rôle de proche aidant.

  • C’est, dans certains cas, quitter son emploi pour veiller au bien-être de son proche.

Il faut parfois beaucoup de temps pour endosser le rôle de proche aidant, mais il n’en faut pas autant pour cumuler la fatigue et l’épuisement qui l’accompagne. Bien que le rôle de proche aidant puisse être gratifiant, il peut également être très exigeant.

Avertissement.

Le contenu diffusé sur ce site Web ne sert qu’à des fins d’information et ne remplace pas l’opinion d’un professionnel de la santé ou du développement des enfants.

kevin-filteau-desktop
2021-01-05bannieregestimark-v2
banniere-robo
banniereautobusrobo-v2
2020-12-16gestibanniere
kevin-filteau-mobile