ose ton truc
Les pleurs, mieux les comprendre

Partager :

Les pleurs, mieux les comprendre

J’avais le goût de vous parler des pleurs de l’enfant, mais pas dans un optique de communication et de langage. Plutôt dans une vision de comportements en lien avec l’attachement.

Vous savez qu’un enfant qui pleure ou qui chigne est un enfant qui parle ! C’est son moyen pour exprimer que quelque chose ne va pas, qu’il vit une insécurité ou du stress.

Saviez-vous que ?

Les pleurs cherchent également à ramener l’attention de l’adulte vers l’enfant. Les pleurs sont le message envoyé par l’enfant pour que son parent ou sa figure d’attachement lui offre une proximité sécurisante, du réconfort. Toutefois, réconforter l’enfant et répondre à ses besoins de base ne veut pas dire qu’il va arrêter de pleurer. La proximité de l’adulte et la chaleur de son accompagnement sécuriseront le jeune enfant et lui permettront de vivre son émotion pleinement et sainement. Il pourra par la suite repartir en toute sécurité en exploration de son environnement.

Libérateurs ?

Les pleurs servent aussi de « nettoyage » pour l’organisme. Que l’on soit enfant, adolescent ou adulte, ils servent à éliminer de notre corps le cortisol (hormone) qui est produit par le stress. Donc, bien que les pleurs soient mal vus et que l’on cherche trop souvent à les faire cesser rapidement, ils gagnent à être accompagnés puisqu’ils cherchent à rétablir l’équilibre en nous.


La Roque, Isabelle et collab., Approche personnalisée, Table des partenaires en petite enfance de St-Hubert, projet Agir ensemble pour le développement des enfants, 2019, Guide, page 15.
https://fr-ca.facebook.com/agirenfants

Avertissement.

Le contenu diffusé sur ce site Web ne sert qu’à des fins d’information et ne remplace pas l’opinion d’un professionnel de la santé ou du développement des enfants.

2021-01-05bannieregestimark-v2
kevin-filteau-desktop
2020-12-16gestibanniere
kevin-filteau-mobile