ose ton truc
Pourquoi consulter un travailleur de rang ?

Partager :

Pourquoi consulter un travailleur de rang ?

Lorsque la fatigue se fait sentir, que les maux apparaissent, que la tâche devient trop lourde, il ne faut pas hésiter à en parler à quelqu’un. Que ce soit un ami, un membre de la famille, un intervenant qui gravite autour de votre ferme, une TR ; l’important est de se libérer de ce fardeau et de faire en sorte que vous vous sentiez mieux après. En appelant l’organisme au coeur des familles agricoles (ACFA), vous êtes assuré d’avoir l’écoute nécessaire à votre besoin. Ce n’est pas honteux de consulter, bien au contraire, c’est même très sain. C’est la preuve que vous pensez d’abord à vous, que vous êtes votre priorité numéro 1, que vous vous respectez assez pour sentir qu’il est temps pour vous de souffler un peu. Après tout, une entreprise agricole en santé commence par son propriétaire en santé.

On consulte pour avoir un avis extérieur de la situation, pour se permettre de prendre un pas de recul (lorsque nous sommes trop près physiquement et émotivement d’un problème, on ne voit plus de solutions), pour réfléchir différemment aux possibilités d’avancement, pour avoir l’écoute du travailleur de rang ou encore, pour ventiler (chialer même) de notre situation. Il est bien de se rappeler qu’il n’y a pas de petit ou trop gros problème.

En tant que TR du Centre-du-Québec, je me permets de vous préciser que je vis aussi en milieu agricole et que parle je même « langage » que vous. Je suis formé en relation d’aide (Éducation spécialisée) et je vous accompagnerai ou vous recommanderai aux bons professionnels, selon votre besoin. Appelez chez ACFA, c’est la tape dans le dos qu’on a besoin pour se relever et continuer. Certains auront besoin d’un répit pour y voir plus clair : aucun problème, la maison à Saint-Hyacinthe offre ce service pour vous.

ACFA vient en soutien aux familles agricoles : autant l’agricultrice ou l’agriculteur que son conjoint ou sa conjointe, que ses beaux-parents ou les employés. Tout le monde y a une place...car nous sommes au cœur de la famille agricole !

Avec la saison peu favorable au champ, j’espère que vous oserez demander de l’aide sans attendre. Cela sera bénéfique pour vous, mais aussi pour votre entreprise.

Parler, appeler, consulter...sans gêne!