ose ton truc
Utiliser la période des repas pour stimuler le langage

Partager :

Utiliser la période des repas pour stimuler le langage

Tous les moments de la journée permettent, facilement et sans préparation, de stimuler le langage de votre enfant. Il suffit juste d’y penser le temps venu !

La période des repas, de la préparation au moment de passer à table, est remplie de moments où l’on peut stimuler pas seulement le langage, mais aussi les habiletés d’écoute et de conversation chez notre enfant. 

Si votre enfant a entre 0 et 2 ans :

  • Parlez-lui lorsque vous l’allaitez ou que vous lui donnez le biberon, ça l’aide à reconnaître le son de votre voix et certains mots familiers pour lui comme lait, bon, soif, etc.

  • À partir de 1 an, invitez votre enfant à choisir parmi 2 aliments. Ça l’aide à stimuler son désir de communiquer ses envies et ses besoins (ex. : « Veux-tu une compote de pomme ou une banane? ») Au début, il pointera l’aliment puis il apprendra progressivement à dire quelques sons pour le désigner.

Avec un enfant âgé entre 2 et 4 ans, vous pouvez :

  • Nommer les ustensiles, les assiettes, les bols, les verres et les tasses en les plaçant sur la table ou demander à l’enfant de les nommer au fur et à mesure que vous les placez sur la table;

  • Nommer les aliments que vous offrez à l’enfant en donnant des détails sur l’aliment (sa couleur, sa forme, sa texture). En le décrivant, vous aidez votre enfant à le reconnaître et à comprendre le mot qui y est associé.

  • On peut aussi stimuler les concepts d’espace en plaçant les couverts ou en rangeant les assiettes ou les verres dans les armoires (ex. : « Je mets la fourchette à côté de l’assiette », « Tu mets les bols sur la tablette du bas »).

  • Vous pouvez aussi comptez avec votre enfant le nombre d’ustensiles ou d’assiettes nécessaire pour la famille.

Si votre enfant a entre 4 et 6 ans :

  • Lors des repas : Faites un tour de table pour discuter avec votre enfant de ce qu’il a aimé ou moins aimé de sa journée. Les questions ouvertes stimulent chez lui la production de phrases complètes.

  • Demander son aide pour la préparation des repas, pour faire la liste d’épicerie ou encore pour mettre les couverts sur la table. Cela lui permettra d’augmenter son vocabulaire et sa compréhension des mots et des consignes.

  • Inciter l’enfant à participer à des tâches simples comme mettre les couverts sur la table, desservir son couvert lorsque le repas est terminé ceci l’aidera à développer son sens des responsabilités et à se sentir utile.

  • Vous pouvez aussi travailler différents concepts comme la gauche et la droite, en avant, au centre avec lui par la même occasion.

D'autres stratégies à mettre en pratique au moment des repas :

La période des repas ou des collations est un bon moment pour travailler les demandes avec les enfants. En contrôlant la quantité de nourriture qu’on leur donne : en donner moins ou couper les biscuits, barres tendres ou muffins en morceaux, on permet à l’enfant de faire des demandes et d’allonger progressivement ses phrases (ex. : de « encore », il passera à « encore bananes », puis à « je veux encore des bananes svp  ».)

C’est une belle occasion également de travailler le tour de parole et l’écoute avec les enfants. La communication implique le tour de rôle : « Je parle, tu écoutes ». Il doit être favorisé dans toutes les interactions que l’enfant a avec une autre personne, pour qu’il puisse développer ses habiletés dans les règles de communication.

On peut aussi profiter de cette période pour varier le vocabulaire en lien avec la préparation des repas en utilisant des synonymes (brasser, mélanger, etc.), des mots plus techniques lors de la préparation de recettes (mesurer, plier, appareil, mélangeur, batteur électrique, etc.). De cette manière on contribue à enrichir le vocabulaire des enfants.

Petits conseils

Si votre enfant communique ses besoins le plus souvent d’une façon autre qu’avec les mots, vous avez peut-être appris à deviner ou à reconnaître ce qu’il veut exprimer. Il est toutefois très important d’éviter d’aller au-devant de ses besoins et de répondre à ses demandes avant même qu’il ait fait une tentative pour les exprimer verbalement. Si l’enfant voit tous ses besoins comblés sans qu’il ait à faire d’efforts, il peut ne pas ressentir l’importance d’utiliser son langage pour demander ce qu’il veut.

Profiter de la période des repas pour instaurer une routine familiale. On ferme la télévision, on diminue les sources de bruits et on fait de ce moment, un moment d’échange en famille. La proximité est le meilleur outil pour faciliter la communication. Même si l’heure du repas prend 15 minutes de plus, ce n’est pas grave. Vous aurez passé un moment gratifiant avec chacun des membres de votre famille.

La famille est le contexte de vie le plus naturel et le plus important pour l’enfant. N’hésitez pas à le faire participer dans les activités quotidiennes. Ceci demande, bien sûr, plus de temps, mais ces situations aideront votre enfant à développer son langage et à devenir un bon partenaire de communication.

Nous vous invitons à visionner la capsule vidéo suivante qui démontre comment utiliser les différentes stratégies pendant les repas :

 


BOURQUE, Solène et Geneviève CÔTÉ (2014), Parler pour grandir 0-6 ans : stimulation du langage et interventions psychoéducatives, Québec, Éditions Midi Trente,139 pages.
Dubé Maude, Stimuler le langage pendant les repas, En ligne. http://www.educatout.com/activites/stimulation-langage/stimuler-le-langage-pendant-les-repas.htm, page consultée le 1 février 2017.